une pluie étrange

Comme d’hab, il pleut dans notre pays pourri. Tous les jours, et pendant des heures.
Hier, pourtant, nous avons eu droit à une pluie bien étrange : CD, cannettes, portables et autres objets tombaient du ciel, ou plutôt de la fenêtre du voisin du dessus. Comme ça tombait sur le toit de l’entrée, ça faisait un bruit d’enfer. Nous avons pensé que les gamins s’amusaient, et comme ça durait un peu, Ramsès est monté. Ben finalement, on n’est pas sûr que ce soient les gamins.

fête des mères

Je viens de passer ma quatrième fête des mères en tant que maman, et j’ai eu mon premier cadeau. Qui dois-je remercier ? L’école, bien sûr. Mon bureau est donc maintenant orné d’un magnifique cadre avec une photo de ma fille et décoré par ses soins. Ca n’a pas été simple : elle l’a bien caché à la sortie de l’école, faisant elle-même son cartable, mais n’a pas tenue jusqu’à dimanche pour me l’offrir : je l’ai donc eu vendredi soir. Depuis, c’est l’horreur : comme c’est elle qui l’a fait, on n’a le droit ni d’y toucher, ni de le déplacer, et il a fallu faire des pieds et des mains pour l’empêcher de coller des gommettes dorées par-dessus.
Autre cadeau : une grasse mat ce matin : Ramsès s’étant occupé des monstres.
Quand je pense que dans deux semaines, on remet ça avec la fête des pères.

échec gastronomique

Ce soir, nous avions décidé de manger libanais. La semaine dernière, nous avons reçu une pub pour des plats libanais livrés à domicile. Ca nous tentait bien. Le réfrigérateur étant vide, on décide de se lancer ce soir. On choisit notre menu, souhaitant goûter shish tawouk, kashkawan cheese et autres mets à noms prometteurs. Ramsès essaie de téléphoner pendant plus d’une heure. Pas de réponse.
On a donc mangé Mc Do. Eux, ils répondent toujours… malheureusement.

Babel (suite)

Comme prévu, hier soir, j’ai mis ma plus belle robe, ainsi qu’une veste prêtée par une copine, Ramsès a mis son costume Kenzo adoré, et nous voilà partis pour une soirée culturelle. Nous faisons d’abord une pause délicieuse au resto jap du coin, qu’on aime bien même s’il est très cher, puis rejoignons des copains pour le covoiturage qui nous conduira voir Babel.
Arrivés là-bas, nous sommes un peu déçus, certains n’ont pas vraiment joué le jeu et se promènent sans cravate. Scandaleux !
Au moment de rentrer dans la salle, on se fait reléguer au troisième étage : nos places ayant été attribuées deux fois, ils essaient de nous caser. Nous râlons : là où ils veulent nous mettre, on n’y voit rien, alors que nous avons normalement des places de choix. Nous redescendonc donc, et on nous trouve de très bonnes places en bas : la salle n’est pas pleine.
Le spectacle est de qualité. Faut dire que ça faisait longtemps que j’attendais un truc du style. Quelques critiques à faire quand même : une petite longueur a un moment, des danseurs (sauf 2) qui ne viennent pas du tout du hip-hop et qui s’y essaient depuis peu (ça se sent), et 52 minutes à 6, c’est un peu dur : il n’y a pas la pêche des débuts de kafig. Quelqques erreurs aussi. Mais beau spectacle tout de même, des bonnes idées, des chouettes mouvements.
Ca fait du bien.

nullissime

Ce matin, nous étions invités à la journée portes ouvertes à la crèche de Sacha. C’était nul ! La directrice et les 4 enseignantes n’ont pas été fichues d’obtenir le silence de 25 gamins entre 2 et 6 ans pour le spectacle de marionnette (10 minutes). Le spectacle était moralisateur et lamentable. Les marionnettes étaient en fait de simples assiettes en carton représentant des têtes et l’histoire inintéressante au possible. Mes élèves font des spectacles de bien meilleure qualité ! D’ailleurs, Ariane n’y a rien compris. Les gamins hurlaient, se levaient pour toucher les personnages, sous l’oeil admiratif de leurs parents, celui ennuyé de la directrice, et celui médusé des deux familles blanches présentes. Les asiatiques n’ont vraiment pas la même façon d’élever leur enfants que les européens. Ensuite, heureusement, des activités artistiques étaient organisées, en plein air. Ouf ! Comme toutes les activités artistiques que j’ai vu dans le coin, il n’y a aucune création, la part de l’enfant se résumant au choix des couleurs, et ce n’est même pas de la peinure où l’enfant pourrait au moins fabriquer ses propres couleurs. Première activité, donc, coloriage d’une image de famille digne d’une pub : deux beaux parents au parc avec leur deux beaux enfants, une fille et un garçon. Deuxième activité : ce qu’on appelle ici "sand-art" Un carton autocollant avec des formes prédécoupées représantant Mickey, Hello Kittie ou un de leurs collègues. On enlève une à une les parties prédécoupées et on met du sable coloré dessus. Certes, les enfants aiment, mais c’est loin d’être artisitque. Ca donne ça :
Sandart

 

Le clou, la pub qu’on nous a donné, pour choisir le sexe de notre prochain enfant ! Cliquez dessus, ça vaut le coup d’oeil !
Babychoice

 

Vivement qu’il atteigne l’âge de l’école française !

âges

Sacha a aujourd’hui l’âge qu’avait Ariane quand il est né. Autrement dit, elle a pile le double de son âge à lui. Quelque soit la manière dont on tourne les choses, j’ai du mal à l’imaginer elle, aussi petite qu’il l’est. Faut ressortir les photos…