sablier du printemps (10)

Je ne sais pas où il est, je ne sais pas qui a eu cette brillante idée ni qui a pris la photo, mais si je savais où le trouver, j’y courrais derechef.

Sur la photo, on le voit  peine mais Il a l’air splendide. Immense, majestueux, calme. Des qualités que j’aprécie particulièrement.

Je m’imagine allongée à ses côtés, à l’ombre, pour une petite sieste en début d’après-midi, à l’heure la plus chaude de la journée.

Imposant comme il est, il est à la fois effrayant et rassurant, mais je suis sure que lui et moi, on s’accorderait bien.

J’aurais aimé que la photo soit plus nette, moins vieille, mais je ne pense pas qu’il ait beaucoup changé, malgré les années, et je suis sure de le reconnaître au premier coup d’oeil. Dommage que les inscriptions au dos de la carte ne soient plus lisibles. J’aimerais vraiment savoir où a été prise la photo, et quand. On dirait qu’elle a beaucoup voyagé, cette carte, ou alors qu’elle a été mouillée. Quelqu’un l’a peut-être gardée sur lui trop longtemps. Je ne peux pas en vouloir à cette personne si elle a eu la chance de le découvrir avant moi. L’a-t-elle trouvé, elle ?

Je me demande où il peut être. En Indes ? En Asie ? Surement en Asie, d’après la cabane qu’on apperçoit sur le côté de la carte. Mais où ?

J’aimerais bien le voir, lui parler, le toucher, rester quelques temps à ses côtés.

Un banian pareil, c’est vraiment une merveille !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s