men in tutus

Il y a quelques temps déjà, avec une copine, nous sommes allées voir un spectacle de danse classique. Qui avait la particularité de n’être dansé que par des hommes. Des hommes dans des rôles d’hommes. Et des hommes dans des rôles de femmes. On a hésité a y aller. Parce que ça peut vite être risible, ce genre de truc.

Mais les danseurs étaient issus de grandes compagnies, et les événements culturels rares dans le coin, alors on s’est laissées convaincre.

Je ne peux absolument pas juger de leur niveau en danse, mais je sais qu’ils ont réussi à être drôles sans être ridicules.

Enfin, surtout sur scène…

men in tutu

petits bonheurs

Deux choses formidables nous sont arrivées dernièrement.

Le mec du gaz est venu, et nous avons officiellement le gaz à la maison. (Bon, j’emets une réserve là-dessus parce que comme c’était hier soir, je n’ai pas encore essayé. Si ça se trouve, l’immeuble va exploser à la première utilisation.)

La seconde, et là, je n’emets aucune réserve, c’est que nous avons Internet. Youpi tralala la vie est belle!

Paradoxe.

Je ne peux pas lire de blogs, faute d’Internet. C’est d’un frustrant. Les délires de Perséphone, les jeux de Kozlika qui a la sale idée de jouer quand ça m’est le plus difficile, les soucis d’Angel, et les nouvelles de tous les autres me manquent. Mais j’y vois un avantage : ça me laisse un peu plus le temps d’écrire. Dommage que je ne puisse pas publier!

 

Cuisine actuelle

En ce moment, je prépare mes menus avec beaucoup d’attention.

Steaks + pâtes, c’est non.

Steaks + riz, c’est possible.

Steaks + crudités aussi.

Bon, c’est juste un exemple parmi d’autres.

Non non, pas de régime en vue, ni d’allergies alimentaire.

Juste que je cuisine avec une unique plaque de cuisson…

 

On a Internet.

Quand on se met sur la cuvette des toilettes, à l’envers, l’ipod par la fenêtre. Pas franchement très pratique, avouez-le.

Mais ça veut dire qu’on peut communiquer avec vous. Un peu. Genre on peut lire nos mails et aller jusqu’à répondre des trucs super évolués comme « ok », « oui » ou « non ». Ça n’ira pas plus loin pour le moment. Alors faites des efforts de rédaction et contentez-vous de questions fermées. Bien fermées.

 

masochisme

Il y a des jours où j’ai vraiment du mal à comprendre mon Ramsès. L’autre jour, par exemple, il m’a offert un livre de recettes. Des recettes de soupes. Ce n’est pas le fait qu’il m’offre un cadeau, qui m’a étonnée, rassurez-vous. Ni même que ce soit un livre de recettes. C’est plutôt par rapport à la soupe. On n’a pas tout à fait la même façon d’appréhender la soupe. Pour lui, c’est assez proche de la punition, la soupe. Pour moi, c’est le bien absolu. Je pourrais en manger (et en servir) à tous les repas. On peut en faire à tous. C’est souvent un repas complet et équilibré. Ça se garde bien. Quand on en fait, il y en a au moins pour trois repas. C’est rarement raté. Ça ne peut pas être trop cuit. Ça se congèle. Ça se réchauffe. C’est plein de légumes. Le bien absolu, je vous dis. Alors qu’il m’offre un livre de soupes, c’est vraiment du masochisme.

Du coup, j’en ai essayé une. Épinards/noisettes. Délicieux. Des légumes, je vous dis. Et il y en a au moins pour trois repas!